top of page

Bilan Inktober 2022

Le Inktober c'est quoi au juste ?

Il s'agit d'un challenge instagram qui consiste à réaliser un dessin à l'encre par jour tout au long du mois d'Octobre. Une liste de thèmes est publiée chaque année, et des artistes du monde entiers, professionnels comme amateurs, se lancent ce défi.

Il n'y a rien a gagner, sinon le plaisir de dessiner et la satisfaction de se dépasser. Le challenge peut être adapté à n'importe qu'elle technique si on n'est pas friand de dessin à l'encre et certains ont même décliné le principe sous forme de "graph'tober" ou de "drawtober".

Pour ma part j'ai choisi de respecter le défi avec l'usage exclusif du noir et blanc mais j'ai préféré travailler en digital pour des raisons pratiques (tout simplement parce que je suis une petite souillon, et qu'il suffit de me laisser seule avec une bouteille d'encre pour que ça tourne à la scène de crime)


Le Bilan moral

Je ne m'en suis pas trop cachée sur les réseaux, ce inktober a été parfois accompli dans la douleur mais plusieurs raisons à cela :


D'abord, je me suis vite challengée sur la créativité et la propreté des dessins : si au début du challenger je m'étais justement dit que j'allais l'aborder en mode détente, sans pression et surtout sans chercher à soigner les créations il s'est vite avéré que j'en avait envie. Clairement terminer un dessin moyen ne m'enchantait pas des masses, et j'ai rapidement levé d'un cran mes ambitions quitte à parfois me mettre sérieusement en difficulté.


Ensuite, j'ai dû prendre de l'avance. J'avais des weekend de prévu tout au long de ce mois d'octobre et je savais par avance qu'ils ne me permettraient pas de dessiner et de poster mes soumissions quotidiennes. Il a donc fallut prendre de l'avance et parfois réaliser deux dessins par jours afin de compenser les jours où je ne pouvait pas dessiner. Certains dessins m'ont en outre pris plus de temps que prévu et ont été terminés sur plusieurs jours.


Comme si tout cela ne suffisait pas je me suis aussi rapidement imposée une grille instagram sous forme de damier: un dessin en noir sur fond blanc un jour, un dessin en blanc sur fond noir le suivant (Pardon ? Le... masochisme ? Connais pas...)





Malgré toutes ces difficultés je dois quand même contrebalancer : certes ce challenge a été une épreuve et s'est avéré bien plus difficile qu'escompté, il n'empêche qu'il m'a aussi apporté pas mal de choses sur le plan créatif.


Déjà, j'ai gagné (un peu) en confiance en terme de dessin. Là où je tâtonnais beaucoup au début, j'ai fini par trouver des sujets parfois très ambitieux, voir carrément hors de ma zone de confort dans lesquels j'ai osé me lancer. Et les résultats étaient plutôt cool !


Je me suis essayé aussi à d'autres techniques, notamment avec le dessin en négatif, où je dessinais sur fond noir avec du blanc plutôt que sur fond blanc avec du noir. Là aussi j'ai pris énormément de plaisir à réaliser certains effets de textures et de matière. Ça m'a fait énormément de bien de dessiner en lumière plutôt qu'en ombre et c'est un exercice que je recommande pour s'échauffer ou simplement pour "déformater" son oeil et son cerveau.



Le Bilan Statistique

J'avoue que lorsque je me suis lancée dans le Inktober, je me suis dit que peut être, le fait de poster tous les jours de manière ultra régulière et de participer à un challenge aussi énorme allait m'apporter une certaine visibilité, et peut être que ça me permettrait de faire progresser mon compte. Ce n'était clairement pas mon objectif principal, mais je me disais que ce serait un bonus appréciable.


Oui, participer au inktober permet de gagner en visibilité, je vous livre ici les statistique de mon compte instagram sur le mois d'octobre :


Mes publications ont été vu par 8000 personnes qui ne suivaient pas mon compte ce mois-ci (ça me parait dingue) et comme vous pouvez le constater le bond par rapport à septembre est impressionnant (il est à noter ceci dit que je n'ai absolument rien posté en septembre, ceci explique aussi cela)


Les post les plus appréciés ne sont d'ailleurs pas toujours mes préférés, je me suis ainsi rendu compte que parfois, ce que j'aime et ce que l'audience aime est bien différent...



En revanche, je trouve important de signaler que l'interaction et la progression du compte n'ont pas autant évolués durant ce mois (et disons-le franchement, c'est ce qui compte réellement)


Ainsi les mentions j'aimes, enregistrements, abonnements, et repartages ont été finalement assez limités.

Concrètement, on est beaucoup vu, mais on attire peu (probablement selon moi parce qu'on est vu par un public d'artiste qui regarde rapidement les soumissions du challenge sans forcément réagir...)



À titre d'exemple, mon nombre d'abonnés est passé d'environs 750 à 800 sur le mois d'octobre. C'est une bonne progression mais j'ai eu la sensation que c'était aussi la progression "presque" normale lorsque je publie habituellement 2 à 3 post par semaines.


Bilan

Le Inktober faisait partie de mes objectifs annuels que je voulais m'imposer de réussir au moins une fois. Je suis vraiment heureuse d'avoir relevé ce défi, même si je ne suis pas certaines de réitérer l'expérience, sinon avec une liste personnalisée et des objectifs plus modestes.


Par ailleurs je ne recommanderais pas ce challenge à quelqu'un qui chercherait à se faire connaître sur les réseaux: la quantité d'artistes en lice n'offre pas un terrain si propice pour developper son compte et surtout, le type de spectateurs de ce genre de challenge est majoritairement constitué d'artiste qui eux aussi cherchent à se faire connaître et ne s'abonnent, commentent et partagent pas forcément.


En revanche, j'ai été agréablement surprise par la portée des publications du inktober sur des plateformes comme Deviantart, où là les publications ont quand même amenées par mal d'interaction et de repartages par rapport à ce que je connais habituellement !

14 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Opmerkingen


bottom of page